L’ARPCE somme Airtel et MTN d’assainir leurs bases de données clients et leurs canaux de vente des cartes SIM

L’Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques (ARPCE) somme, notamment, MTN et Airtel, les deux grands opérateurs de téléphonie mobile du Congo-Brazzaville, de respecter les dispositions relatives à l’identification préalable des abonnés à l’achat des cartes SIM. Toutes les entreprises de téléphonie mobile du pays ont reçu un délai d’un mois, à compter du 17 juillet 2019, pour se mettre en ordre.

Car, une série de contrôles effectués par l’ARPCE dans 19 localités de la République du Congo attestent que les revendeurs des cartes SIM de MTN et Airtel « ne respectent pas les dispositions réglementaires en la matière. Il leur est reproché, entre autres, la prise en compte de fausses déclarations verbales des identités des clients, la réutilisation des identités contenues dans leurs bases de données clients et l’invention des identités lors de la préactivation des cartes SIM. » Le directeur des Affaires Juridiques et Internationales de l’ARPCE, Jean Célestin Endoke, a, dans une note d’information de l’agence publié sur son site Internet ( www.arpce.cg ), demander à ces sociétés de « corriger ces manquements graves » à leurs cahiers des charges.

NOTE D’INFORMATION DE L’ARPCE DU 18 JUILLET 2019

Identification des abonnés de la téléphonie Mobile : L’ARPCE sert une mise en demeure aux opérateurs pour manquements graves à leurs obligations de cahiers des charges.

A l’issue de la mission de contrôles relative au respect du processus d’identification préalable des abonnés à l’achat des cartes SIM, effectuée dans 19 localités du pays, le constat fait par l’ARPCE est « amer ». En effet, il en ressort, en substance, que les revendeurs des cartes SIM des deux grands opérateurs de téléphonie mobile du pays, à savoir MNT Congo et Airtel Congo, ne respectent pas les dispositions réglementaires en la matière. Il leur est reproché, entre autres, la prise en compte de fausses déclarations verbales des identités des clients, la réutilisation des identités contenues dans leurs bases de données clients et l’invention des identités lors de la préactivation des cartes SIM.

En effet, les contrôles menés dans les villes de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, N’Kayi, Ouesso, Oyo, Mouyondzi, Bouansa, Madingou, Sibiti, Léfini, Gamboma, Ngo, Djambala, Pokola, Makoua, Owando, Kinkala et Madingo-Kaye, ont révélé que sur un échantillon de 359 cartes SIM achetées (13 chez les distributeurs et 346 chez les revendeurs), 259 ont été acquises sans pièces d’identité ; soit un peu plus de 72% de cartes SIM obtenues, sans respect, par les revendeurs notamment, des exigences réglementaires relatives à leur commercialisation. Il faut aussi souligner que de ces 359 cartes SIM, 215 étaient déjà activées à l’achat contre à peine 144 qui l’ont été pendant leur acquisition.

Le Directeur des Réseaux et service de Communications Electroniques de l’ARPCE, M. Marc Sakala, a déploré « une telle pratique qui va à l’encontre de l’article 130 de la loi n° 9-2009 du 25 novembre de 2009 règlementant le secteur des Communications Electroniques ». En effet, pour des besoins de défense nationale et de sécurité publique, ledit article interdit aux opérateurs, au moment de la souscription au service de téléphonie, la vente des cartes SIM pré-activées et sans identification préalable des utilisateurs.

Evoquant les risques de fraude téléphonique, de blanchiment d’argent, du financement du terrorisme, d’escroquerie et de criminalité liés à la non identification préalable des abonnés, M. Marc Sakala a indiqué que, selon les résultats des contrôles effectués, 88 cartes SIM acquises sans pièce justificative de l’identité, ont bénéficié de l’activation du service mobile money. Cela constitue une brèche qu’utilisent depuis un moment des arnaqueurs via le service mobile money. Il sied de rappeler que de nombreuses plaintes des associations des Consommateurs avaient déjà été enregistrées à ce sujet.

Au terme de la restitution du rapport de contrôles, les deux grands opérateurs de téléphonie mobile au Congo, principaux partenaires des banques pour le service Mobile Money, ont été sommés de prendre de dispositions idoines afin de corriger ces « manquements graves » à leurs cahiers des charges. Une mise en demeure d’un mois, à compter du 17 juillet 2019, leur a été lue, séance tenante, par le Directeur des Affaires Juridiques et Internationales de l’ARPCE, M. Jean Célestin Endoke, pour enjoindre aux opérateurs d’assainir leurs bases de données clients et leurs canaux de distribution de vente des cartes SIM.

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

A propos de l'auteur

Commentaires

  • Recrutement des Directeurs centraux pour le compte du ministère en charge de l’enseignement technique et de l’emploi

    SERVTEC CONGO, recrute pour le Ministère de l’Enseignement Technique et Professionnel, de la Formation Qualifiante et de l’Emploi du Congo-Brazzaville…
    Read More

  • L’Administration Trump menace d’interdire de visa aux enquêteurs de la CPI

    L’Administration Trump menace d’interdire de visa aux enquêteurs de la CPI

    Selon un communiqué de Human Rights Watch (HRW) daté du 15 mars 2019, cette menace serait motivée par « une possible…
    Read More
    JIF 2019 : la CPI se joint aux appels pour une plus grande égalité

    JIF 2019 : la CPI se joint aux appels pour une plus grande égalité

    Aujourd’hui, le 8 mars 2019, la Cour pénale internationale (« CPI » ou la « Cour ») célèbre la Journée…
    Read More

  • Leadership Féminin

    Madeleine Mbongo Mpasi : « Les lignes ont semblé bouger pour ce qui est de la liberté de la presse en RDC »

    Madeleine Mbongo Mpasi : « Les lignes ont semblé bouger pour ce qui est de la liberté de la presse en RDC »

    Mariée et mère de famille, Madeleine Mbongo Mpasi est professeure des Universités. Sa spécialité : l’enseignement et les approches théoriques du…
    Read More
    Bichette Lweso Yagbiaka chargée pour renforcer l’ancrage de l’UNC dans le Nord-Ubangi

    Bichette Lweso Yagbiaka chargée pour renforcer l’ancrage de l’UNC dans le Nord-Ubangi

    Fort de son succès à la présidentielle de 2018, en partenariat avec l’UDPS, l’UNC de Vital Kamerhe tient à consolider…
    Read More
    Olivia Bumba « Il faut avoir de la passion pour exercer le métier de cuisinier »

    Olivia Bumba « Il faut avoir de la passion pour exercer le métier de cuisinier »

    Chef de cuisine et patronne du restaurant La Pirogue à Brazzaville, Olivia Bumba est spécialiste de la cuisine française. Cependant,…
    Read More
    Rebecca Mbette : « L’association Maman Chérie a pour objectif de donner aux femmes les moyens d’assumer leur rôle de première éducatrice de la famille »

    Rebecca Mbette : « L’association Maman Chérie a pour objectif de donner aux femmes les moyens d’assumer leur rôle de première éducatrice de la famille »

    Française d’origine congolaise, Rebecca Mbette, prône l’interculturalité comme une valeur essentielle. C’est pourquoi, profondément marquée par les violences urbaines qui…
    Read More
    Un champ pour chaque moziki, tel est le credo d’Elphie Schella Tsana

    Un champ pour chaque moziki, tel est le credo d’Elphie Schella Tsana

    Un champ pour chaque moziki (mutuelle). C’est une initiative lancée par Mme Elphie Schella Tsana, présidente de l’Association des mères…
    Read More
    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI : « L’éducation est primordiale pour espérer atteindre une réelle égalité des sexes »

    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI : « L’éducation est primordiale pour espérer atteindre une réelle égalité des sexes »

    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI née BOUHOYI vient de totaliser vingt ans de carrière dans le metier de la communication où…
    Read More
    Valdie Kaya : « L’éducation sexuelle commence par la connaissance du sexe opposé »

    Valdie Kaya : « L’éducation sexuelle commence par la connaissance du sexe opposé »

    Valdie Kaya est en train de se spécialiser en sexologie à l’Institut de sexologie de Paris. Elle nous dévoile, ici,…
    Read More
    Appel de Danielle Sassou Nguesso à rejoindre le mouvement Libérons l’égalité

    Appel de Danielle Sassou Nguesso à rejoindre le mouvement Libérons l’égalité

    Mme Danielle Sassou Nguesso, présidente de la Fondation Sounga, a lancé un appel à l’égalité homme-femme et à rejoindre le…
    Read More

  • Toseka