Rebecca Mbette : « L’association Maman Chérie a pour objectif de donner aux femmes les moyens d’assumer leur rôle de première éducatrice de la famille »

Française d’origine congolaise, Rebecca Mbette, prône l’interculturalité comme une valeur essentielle. C’est pourquoi, profondément marquée par les violences urbaines qui ont émaillé les différentes banlieues françaises en 2005, elle crée l’Association Maman Chérie qui a pour objectif principal de venir en aide aux personnes fragiles laissées en marge de la société, la mère et l’enfant en particulier. L’association dispose d’une antenne au Congo-Brazzaville où elle accompagne les femmes qui font preuve d’un courage extraordinaire pour survivre en ce temps de crise.

Voulez-vous parler de vos études et de votre carrière professionnelle ?

Je suis détentrice d’un BAC G Economie du Lycée Technique du 1er Mai de Brazzaville, d’un DEUG en sciences économiques de l’université Marien Ngouabi de Brazzaville et d’une licence en communication de l’université d’Orléans en France. J’ai commencé ma carrière professionnelle dans le secteur privé en qualité de chargée de clientèle et hotline chez Phone House, une société des télécommunications. Puis, ma situation d’immigrée et de mère a largement influencé le changement de ma carrière en France. J’ai décidé alors d’être à l’écoute des personnes en difficultés et de les accompagner dans leurs démarches d’insertion.

Pour mener à bien cette tâche, j’ai été obligée de suivre différentes formations m’ayant permis d’obtenir un diplôme de technicien supérieur en services et prestations de secteurs sanitaires et social (SP3S) et un Diplôme d’Etat d’Assistant de Service Social (DEASS. Depuis 2007, je travaille au service social du Centre communal d’action sociale (Ccas) de la ville d’Orleans pour accompagner les personnes qui rencontrent des difficultés de tout genre. J’aide notamment les usagers à connaître leurs droits et à en recourir.

Quels sont les évènements ou les rencontres qui ont plus marqué votre vie ?

Ce sont les violences urbaines dans les banlieues de Paris en 2005. Ces événements m’ont largement marqué et ont été un véritable déclic dans le choix du reste de ma carrière en France.

Quelles sont vos convictions concernant notamment l’égalité entre l’homme et la femme ?

S’’agissant de l’égalité entre l’homme et la femme, j’estime que la société laisse une large place aussi aux hommes qu’aux femmes. C’est à chacun de nous de s’en saisir et de s’épanouir dans une large mesure. Il n’y a pas lieu de se faire la guerre. Bien au contraire, la collaboration doit être le maître-mot.

Que pensez-vous de l’interculturalité ?

Je suis pour l’interculturalité : prendre tout ce qu’il y a de bien auprès de tous les peuples du monde et rejeter ce qu’il y a de mauvais. Je suis persuadée qu’il n’y a pas de culture qui soit supérieure à une autre.

Comment justifier la création de l’Association de Maman Chérie ?

L’association Maman Chérie vise à donner à toutes les femmes du monde (mère, filles, sœurs) les moyens d’assumer leur rôle de première éducatrice de la famille. L’Association Maman Chérie a été créée pour apporter notre modeste contribution aux personnes fragiles laissées en marge de la société ou susceptibles de l’être, avec une attention particulière pour la mère et l’enfant. Ayant des actions sur le terrain depuis 2006 à Orléans, l’Association Maman Chérie a été déclarée officiellement à la préfecture du Loiret en 2011.

Concrètement comment cela se fait ?

Pour accompagner les femmes dans diverses facettes de la vie, nous les sensibilisons autour des différentes thématiques, en nous focalisant notamment sur la parentalité et l’éducation pour lutter contre le décrochage scolaire. Par ailleurs, nous organisons des échanges interculturels afin de contribuer à la cohésion et l’harmonie entre les personnes de différentes cultures.

Sur Orléans, Maman Chérie est reconnue comme créatrice du lien social. Nous oeuvrons pour le développement des réseaux relais afin de favoriser le mieux vivre dans la cité et l’intégration dans l’espace citoyen à travers une série d’initiatives : ateliers, activités socioéducatives, débats, conférences, campagnes spéciales avec des spectacles et vente de produits, des défilés de mode, des salons expo, des foires., etc. Ces activités nous permettent de soutenir les œuvres humanitaires partout où la famille sera en péril.

Avez-vous une antenne au Congo-Brazzaville, votre pays d’origine ?

C’est tout à fait normal pour nous d’accompagner les efforts visant à améliorer les conditions de vie des femmes et des enfants dans notre pays natal, la République du Congo. En effet, l’antenne Maman Chérie Brazzaville est déjà en place. Car, j’apprécie énormément les efforts fournis par les Congolaises pour survivre en ce moment de crise. L’association Maman Chérie souhaite, dans la limite des ressources qu’elle peut mobiliser, accompagner des femmes congolaises dans leur épanouissement. C’est dans ce cadre que nous avons organisé une activité visant à promouvoir l’entrepreneuriat féminin le 8 mars 2019 dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme.

Qu’en est-il de votre partenariat avec le Programme Educatif et de Développement Durable (PEDD) ?

C’est un partenariat qui permet aux deux parties de travailler ensemble dans l’accomplissement de leurs missions conjointes. L’Association Maman Chérie se charge notamment de collecter des dons multiformes pour les programmes d’assistance du PEDD dans l’objectif de venir en aide aux personnes se trouvant dans le besoin. Quant au PEDD, il fonctionne comme une agence d’accompagnement, de suivi et de mise en œuvre des projets engagés par l’Association Maman Chérie en République du Congo.

Je suis fière des premiers résultats de notre collaboration. Je pense notamment au don de médicaments et matériels médicaux que nous fait récemment aux populations de Pokola à travers le centre de santé de cette localité du département de la Sangha où l’accès aux soins et services de santé demeure un défi. Notre but est de renforcer ce partenariat pour voler davantage au secours des personnes vulnérables et démunies, les femmes et les enfants en particulier.

Quel est votre mot de la fin ?

Tout en vous remerciant de bien vouloir me donner la possibilité de m’exprimer sur le travail de Maman Chérie, je tiens à vous informer que nous venons de lancer une plateforme du commerce équitable au profit des artisans africains basée en France. C’est une vitrine pour la promotion et la vente de leurs œuvres.

Propos recueillis par Jean René Kule Kongba

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

A propos de l'auteur

Commentaires

  • Recrutement des Directeurs centraux pour le compte du ministère en charge de l’enseignement technique et de l’emploi

    SERVTEC CONGO, recrute pour le Ministère de l’Enseignement Technique et Professionnel, de la Formation Qualifiante et de l’Emploi du Congo-Brazzaville…
    Read More

  • L’Administration Trump menace d’interdire de visa aux enquêteurs de la CPI

    L’Administration Trump menace d’interdire de visa aux enquêteurs de la CPI

    Selon un communiqué de Human Rights Watch (HRW) daté du 15 mars 2019, cette menace serait motivée par « une possible…
    Read More
    JIF 2019 : la CPI se joint aux appels pour une plus grande égalité

    JIF 2019 : la CPI se joint aux appels pour une plus grande égalité

    Aujourd’hui, le 8 mars 2019, la Cour pénale internationale (« CPI » ou la « Cour ») célèbre la Journée…
    Read More

  • Leadership Féminin

    Madeleine Mbongo Mpasi : « Les lignes ont semblé bouger pour ce qui est de la liberté de la presse en RDC »

    Madeleine Mbongo Mpasi : « Les lignes ont semblé bouger pour ce qui est de la liberté de la presse en RDC »

    Mariée et mère de famille, Madeleine Mbongo Mpasi est professeure des Universités. Sa spécialité : l’enseignement et les approches théoriques du…
    Read More
    Bichette Lweso Yagbiaka chargée pour renforcer l’ancrage de l’UNC dans le Nord-Ubangi

    Bichette Lweso Yagbiaka chargée pour renforcer l’ancrage de l’UNC dans le Nord-Ubangi

    Fort de son succès à la présidentielle de 2018, en partenariat avec l’UDPS, l’UNC de Vital Kamerhe tient à consolider…
    Read More
    Olivia Bumba « Il faut avoir de la passion pour exercer le métier de cuisinier »

    Olivia Bumba « Il faut avoir de la passion pour exercer le métier de cuisinier »

    Chef de cuisine et patronne du restaurant La Pirogue à Brazzaville, Olivia Bumba est spécialiste de la cuisine française. Cependant,…
    Read More
    Rebecca Mbette : « L’association Maman Chérie a pour objectif de donner aux femmes les moyens d’assumer leur rôle de première éducatrice de la famille »

    Rebecca Mbette : « L’association Maman Chérie a pour objectif de donner aux femmes les moyens d’assumer leur rôle de première éducatrice de la famille »

    Française d’origine congolaise, Rebecca Mbette, prône l’interculturalité comme une valeur essentielle. C’est pourquoi, profondément marquée par les violences urbaines qui…
    Read More
    Un champ pour chaque moziki, tel est le credo d’Elphie Schella Tsana

    Un champ pour chaque moziki, tel est le credo d’Elphie Schella Tsana

    Un champ pour chaque moziki (mutuelle). C’est une initiative lancée par Mme Elphie Schella Tsana, présidente de l’Association des mères…
    Read More
    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI : « L’éducation est primordiale pour espérer atteindre une réelle égalité des sexes »

    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI : « L’éducation est primordiale pour espérer atteindre une réelle égalité des sexes »

    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI née BOUHOYI vient de totaliser vingt ans de carrière dans le metier de la communication où…
    Read More
    Valdie Kaya : « L’éducation sexuelle commence par la connaissance du sexe opposé »

    Valdie Kaya : « L’éducation sexuelle commence par la connaissance du sexe opposé »

    Valdie Kaya est en train de se spécialiser en sexologie à l’Institut de sexologie de Paris. Elle nous dévoile, ici,…
    Read More
    Appel de Danielle Sassou Nguesso à rejoindre le mouvement Libérons l’égalité

    Appel de Danielle Sassou Nguesso à rejoindre le mouvement Libérons l’égalité

    Mme Danielle Sassou Nguesso, présidente de la Fondation Sounga, a lancé un appel à l’égalité homme-femme et à rejoindre le…
    Read More

  • Toseka