La crise politique est là, plutôt que prévu

C’est le titre d’un article, ci-dessous, publié par le Pr José Adolph Voto de l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (IFASIC) de Kinshasa sur page Facebook mercredi 10 avril.

La montée des diatribes entre le Président de la République et ses alliés du FCC traduisent une crise politique qui ne dit pas son nom au sommet de l’État.D’une part un Félix Tshisekedi dopé par des promesses de soutien des États-Unis qu’il vient de visiter, même s’il n’a rencontré que des personnalités au second degré ; et d’autre part les cadres du FCC confortés par leur victoire au sein de tous les organes issus des élections (parlement, assemblées provinciales, gouvernorat), en plus de détenir l’effectivité de pouvoir au sein de l’armée, la police, les cours et tribunaux.


La crise est là, conséquence d’un mariage contre nature, résultat d’un arrangement de dernière minute, le juste milieu que Joseph Kabila a choisi, entre voir le pays sombrer dans le chao en imposant un Shadari élu à moins de quinze pour cent et prendre le risque de tout perdre en acceptant la victoire de Martin Fayulu. Encore une fois, Joseph Kabila qui a commencé à reculer depuis 2015, accepte encore une fois de faire marche arrière pour tenter de récupérer la situation. 
En 2015, il tente de modifier la constitution afin de se présenter pour un troisième mandat, devant la pression populaire, il recule. Il tente ensuite un référendum pour contourner le parlement, il recule encore. Il tente d’imposer Shadari comme Président afin de garantir ses intérêts et ceux de la famille, il recule encore devant les pressions.


Finalement, un deal est trouvé avec Félix Tshisekedi qui sait qu’il n’a pas gagné les élections. Une garantie de protection face aux menaces de poursuites pour des nombreuses crises commis pendant près de vingt ans de gestion, ainsi que la protection des gros intérêts économiques, avec possibilité de revenir au pouvoir en 2023. En attendant, tout le système du pouvoir est verrouillé pour plus de garantie : armée, police, magistrature.


Mais c’est sans tenir compte du caractère versatile de son nouveau allié. Félix Tshisekedi signe un accord avec ses amis de l’opposition à Genève, le lendemain, il retire sa signature pour former le Cach avec Kamerhe. Ils se promettent des partager le pouvoir pour dix ans. Mais c’est le même Tshisekedi qui accepte de gérer le pays avec le FCC pour les cinq prochaines années, tout en donnant des garanties de protection à Kabila qui attend revenir au pouvoir en 2023.


Une fois aux USA, les Américains, lui demandent sans se voiler de s’affranchir de Joseph Kabila. Il trouve le mot qu’il faut : Déboulonner son système. Tout le FCC se souvient de la prophétie de Aubin Minaku : “Si Shadari n’est pas Président, vous vous imaginez les conséquences ?” Mais qu’elles sont les garanties que les Américains ont donné à Félix Tshisekedi qui n’a pas rencontré l’Amérique au sommet ? Sont-elles des garanties suffisantes face à un Kabila qui a verrouillé tout le système ?
Félix Tshisekedi dégaine aussitôt sorti de l’audience des Américains : pan ! Le FCC réagit automatiquement : pan ! Félix, à défaut d’un communicateur de taille pour lui servir de fusible réplique : pan ! pan !


Tout le monde attend la contre réaction des FCC qui peut être verbale ou comportementale.

Cette crise rappelle celle de 1960 entre Kasavubu et Lumumba, encore une fois par les Etats Unis interposés. Il faut la prendre au sérieux par ce qu’elle risque de s’accentuer à la veille de la désignation du Premier Ministre. Pendant ce temps, Lamuka observe les deux alliés de circonstances qui ont entamé leur processus de neutralisation mutuelle.


Pr. Adolph José Voto

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

A propos de l'auteur

Commentaires

  • Recrutement des Directeurs centraux pour le compte du ministère en charge de l’enseignement technique et de l’emploi

    SERVTEC CONGO, recrute pour le Ministère de l’Enseignement Technique et Professionnel, de la Formation Qualifiante et de l’Emploi du Congo-Brazzaville…
    Read More

  • L’Administration Trump menace d’interdire de visa aux enquêteurs de la CPI

    L’Administration Trump menace d’interdire de visa aux enquêteurs de la CPI

    Selon un communiqué de Human Rights Watch (HRW) daté du 15 mars 2019, cette menace serait motivée par « une possible…
    Read More
    JIF 2019 : la CPI se joint aux appels pour une plus grande égalité

    JIF 2019 : la CPI se joint aux appels pour une plus grande égalité

    Aujourd’hui, le 8 mars 2019, la Cour pénale internationale (« CPI » ou la « Cour ») célèbre la Journée…
    Read More

  • Leadership Féminin

    Madeleine Mbongo Mpasi : « Les lignes ont semblé bouger pour ce qui est de la liberté de la presse en RDC »

    Madeleine Mbongo Mpasi : « Les lignes ont semblé bouger pour ce qui est de la liberté de la presse en RDC »

    Mariée et mère de famille, Madeleine Mbongo Mpasi est professeure des Universités. Sa spécialité : l’enseignement et les approches théoriques du…
    Read More
    Bichette Lweso Yagbiaka chargée pour renforcer l’ancrage de l’UNC dans le Nord-Ubangi

    Bichette Lweso Yagbiaka chargée pour renforcer l’ancrage de l’UNC dans le Nord-Ubangi

    Fort de son succès à la présidentielle de 2018, en partenariat avec l’UDPS, l’UNC de Vital Kamerhe tient à consolider…
    Read More
    Olivia Bumba « Il faut avoir de la passion pour exercer le métier de cuisinier »

    Olivia Bumba « Il faut avoir de la passion pour exercer le métier de cuisinier »

    Chef de cuisine et patronne du restaurant La Pirogue à Brazzaville, Olivia Bumba est spécialiste de la cuisine française. Cependant,…
    Read More
    Rebecca Mbette : « L’association Maman Chérie a pour objectif de donner aux femmes les moyens d’assumer leur rôle de première éducatrice de la famille »

    Rebecca Mbette : « L’association Maman Chérie a pour objectif de donner aux femmes les moyens d’assumer leur rôle de première éducatrice de la famille »

    Française d’origine congolaise, Rebecca Mbette, prône l’interculturalité comme une valeur essentielle. C’est pourquoi, profondément marquée par les violences urbaines qui…
    Read More
    Un champ pour chaque moziki, tel est le credo d’Elphie Schella Tsana

    Un champ pour chaque moziki, tel est le credo d’Elphie Schella Tsana

    Un champ pour chaque moziki (mutuelle). C’est une initiative lancée par Mme Elphie Schella Tsana, présidente de l’Association des mères…
    Read More
    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI : « L’éducation est primordiale pour espérer atteindre une réelle égalité des sexes »

    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI : « L’éducation est primordiale pour espérer atteindre une réelle égalité des sexes »

    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI née BOUHOYI vient de totaliser vingt ans de carrière dans le metier de la communication où…
    Read More
    Valdie Kaya : « L’éducation sexuelle commence par la connaissance du sexe opposé »

    Valdie Kaya : « L’éducation sexuelle commence par la connaissance du sexe opposé »

    Valdie Kaya est en train de se spécialiser en sexologie à l’Institut de sexologie de Paris. Elle nous dévoile, ici,…
    Read More
    Appel de Danielle Sassou Nguesso à rejoindre le mouvement Libérons l’égalité

    Appel de Danielle Sassou Nguesso à rejoindre le mouvement Libérons l’égalité

    Mme Danielle Sassou Nguesso, présidente de la Fondation Sounga, a lancé un appel à l’égalité homme-femme et à rejoindre le…
    Read More

  • Toseka