Le projet de transfèrement des eaux du bassin du Congo vers le lac Tchad constitue une véritable menace écologique et sécuritaire

Le projet Transaqua, visant le transfèrement des eaux du bassin du Congo vers le lac Tchad, constitue une « véritable menace écologique, économique, humaine, et sécuritaire dans la Sous-région » d’Afrique Centrale, estime Désiré Konga Wanguwa, chargé de cours à l’université de Gbado-Lite (UNIGBA) et à l’Institut Facultaire de Développement (IFAD) en RDC, dans un ouvrage qui paraîtra dans les jours à venir. « Ne pas prendre conscience de cet aspect nous expose à une critique sévère des générations futures », a-t-il écrit dans un résumé envoyé au Décryptage.

GEOPOLITIQUE DE L’EAU EN AFRIQUE CENTRALE

TRANSFEREMENT DES EAUX DU BASSIN DU CONGO VERS LE LAC TCHAD

Véritable menace écologique, économique, humaine, et sécuritaire dans la Sous-région

Pendant que la République Démocratique du Congo (RDC) est bouleversée par son économie qui est en récession, les guerres interminables provoquées par les groupes étrangers à cause de son sous-sol, les effets du changement climatique inquiètent sur ses eaux douces et autres désastres écologiques, un gigantesque projet qui était considéré irréalisable refait surface.

Le projet Transaqua est un projet aux allures de « complot international » dont le but est de détourner les eaux du basin du Congo pour alimenter le bassin du lac Tchad, menacé de dessèchement.  Nous disons Complot, parce que le projet est à une phase très avancée des discussions entre plusieurs pays, milieux d’affaires et experts internationaux, discussions auxquelles la RDC n’a jamais été associée.

Cette problématique est de grande importance où les réactions viennent de tout bord et constitue un enjeu pour la vie de plusieurs dizaines de millions de Congolais et l’on ne saurait la traiter sans prendre en compte le point de vue des premiers concernés. Ne pas prendre conscience de cet aspect nous expose à une critique sévère des générations futures.

Cette question de transfèrement des eaux de l’Ubangi vers le lac Tchad, du rivière Kasaï vers l’Afrique australe et du fleuve Congo vers le barrage de KARIBA en Zambie, doit absolument prendre en compte le maintien de la biodiversité du bassin du Congo, la baisse des amplitudes des eaux, la sauvegarde des tourbières, la survie du barrage et du projet Grand Inga, la navigabilité intérieure sur les cours d’eaux et le bien-être des riverains, etc.

Il faut, dès à présent, prendre des dispositions diplomatiques ou des rencontres de haut niveau avec ces pays riverains de la rivière Ubangi pour une prise de position commune. Déjà la Centrafrique propose dans le cadre de ce transfert de construire un barrage sur la rivière Ubangi pour assurer la navigabilité sur la rivière et le prélèvement de l’eau à transférer vers le lac Tchad. Qu’adviendra-t-il de la navigabilité sur la rivière Ubangi en aval du barrage où se trouve la RDC ?

Un projet qui amènerait, à notre avis , des conséquences dramatiques sur l’économie des populations riveraines ; le barrage de Mobayi-Mbongo sera en difficulté ; la disparition des espèces aquatiques et leur migration sera observée ; la diminution du débit du  Fleuve Congo sera effective et entraînera la perturbation de la circulation des embarcations ; le projet Inga III  qui devrait amener le courant dans d’autres pays de la région n’aura plus lieu ; la réduction de la production agricole ;  la chute de la pêche et par manque d’emploi, le Transaqua jetterait de milliers de jeunes dans  les bras de BOKO HARAM. C’est un projet qui risquerait d’entraîner des bouleversements géopolitiques sur le continent africain dans les années à venir.

Se ranger comme nous sommes en train de vouloir faire, sans la moindre conditionnalité, et surtout sans qu’il ait été attesté que nous disposions d’un réel potentiel suffisant par tête d’habitant et que le surplus peut être envoyé ailleurs, c’est tout simplement nous ignorer nous-mêmes. C’est une insulte à notre intelligence, à notre citoyenneté et à la mémoire de nos ancêtres (Patrice Lumumba, Nzee Laurent-Désiré Kabila et Marechal Mobutu qui avaient d’ailleurs refusé ce projet). C’est hypothéquer l’avenir de nos enfants.

Faut-il déshabiller Saint Paul pour habiller Saint Pierre ?

Désiré KONGA WANGUWA est chargé de cours à l’université de Gbado-Lite (UNIGBA) et à l’Institut Facultaire de Développement (IFAD) en RDC. Chercheur dans le domaine de l’environnement et développement durable, il est organisateur des paysans sur la gestion durable des ressources naturelles. Auteur de plusieurs publications scientifiques.

Désiré KONGA WANGUWA

Téléphone : 00243 82 385 94 56

E-mail : [email protected]

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

A propos de l'auteur

Commentaires

  • Recrutement des Directeurs centraux pour le compte du ministère en charge de l’enseignement technique et de l’emploi

    SERVTEC CONGO, recrute pour le Ministère de l’Enseignement Technique et Professionnel, de la Formation Qualifiante et de l’Emploi du Congo-Brazzaville…
    Read More

  • L’Administration Trump menace d’interdire de visa aux enquêteurs de la CPI

    L’Administration Trump menace d’interdire de visa aux enquêteurs de la CPI

    Selon un communiqué de Human Rights Watch (HRW) daté du 15 mars 2019, cette menace serait motivée par « une possible…
    Read More
    JIF 2019 : la CPI se joint aux appels pour une plus grande égalité

    JIF 2019 : la CPI se joint aux appels pour une plus grande égalité

    Aujourd’hui, le 8 mars 2019, la Cour pénale internationale (« CPI » ou la « Cour ») célèbre la Journée…
    Read More

  • Leadership Féminin

    Madeleine Mbongo Mpasi : « Les lignes ont semblé bouger pour ce qui est de la liberté de la presse en RDC »

    Madeleine Mbongo Mpasi : « Les lignes ont semblé bouger pour ce qui est de la liberté de la presse en RDC »

    Mariée et mère de famille, Madeleine Mbongo Mpasi est professeure des Universités. Sa spécialité : l’enseignement et les approches théoriques du…
    Read More
    Bichette Lweso Yagbiaka chargée pour renforcer l’ancrage de l’UNC dans le Nord-Ubangi

    Bichette Lweso Yagbiaka chargée pour renforcer l’ancrage de l’UNC dans le Nord-Ubangi

    Fort de son succès à la présidentielle de 2018, en partenariat avec l’UDPS, l’UNC de Vital Kamerhe tient à consolider…
    Read More
    Olivia Bumba « Il faut avoir de la passion pour exercer le métier de cuisinier »

    Olivia Bumba « Il faut avoir de la passion pour exercer le métier de cuisinier »

    Chef de cuisine et patronne du restaurant La Pirogue à Brazzaville, Olivia Bumba est spécialiste de la cuisine française. Cependant,…
    Read More
    Rebecca Mbette : « L’association Maman Chérie a pour objectif de donner aux femmes les moyens d’assumer leur rôle de première éducatrice de la famille »

    Rebecca Mbette : « L’association Maman Chérie a pour objectif de donner aux femmes les moyens d’assumer leur rôle de première éducatrice de la famille »

    Française d’origine congolaise, Rebecca Mbette, prône l’interculturalité comme une valeur essentielle. C’est pourquoi, profondément marquée par les violences urbaines qui…
    Read More
    Un champ pour chaque moziki, tel est le credo d’Elphie Schella Tsana

    Un champ pour chaque moziki, tel est le credo d’Elphie Schella Tsana

    Un champ pour chaque moziki (mutuelle). C’est une initiative lancée par Mme Elphie Schella Tsana, présidente de l’Association des mères…
    Read More
    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI : « L’éducation est primordiale pour espérer atteindre une réelle égalité des sexes »

    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI : « L’éducation est primordiale pour espérer atteindre une réelle égalité des sexes »

    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI née BOUHOYI vient de totaliser vingt ans de carrière dans le metier de la communication où…
    Read More
    Valdie Kaya : « L’éducation sexuelle commence par la connaissance du sexe opposé »

    Valdie Kaya : « L’éducation sexuelle commence par la connaissance du sexe opposé »

    Valdie Kaya est en train de se spécialiser en sexologie à l’Institut de sexologie de Paris. Elle nous dévoile, ici,…
    Read More
    Appel de Danielle Sassou Nguesso à rejoindre le mouvement Libérons l’égalité

    Appel de Danielle Sassou Nguesso à rejoindre le mouvement Libérons l’égalité

    Mme Danielle Sassou Nguesso, présidente de la Fondation Sounga, a lancé un appel à l’égalité homme-femme et à rejoindre le…
    Read More

  • Toseka