Que fait Olengankoy, ‘’le chargé de sales besognes de Joseph Kabila’’, dans l’affaire Mukuna -Tshibola ?

Joseph Olengankoy Mukundji serait-il dans une mission commanditée par la kabilie visant à incriminer l’évêque Pascal Mukuna dont les accusations contre Joseph Kabila sont susceptibles de condamner l’autorité morale du FCC à une peine de prison à vie ? Car, malgré les faits reprochés à Pascal Mukuna, il a assené un coup dur à Joseph Kabila duquel dépend la survie de tout le système de Kingakati.

Ayant l’appareil judiciaire sous son contrôle, la kabilie est enclin à recourir à toutes sortes d’artifices pour ne pas perdre la face. Par conséquent, il serait possible de déceler une machination du FCC derrière le témoignage de Joseph Olengankoy contre Pascal Mukuna. Surtout si l’on sait que Joseph Olengankoy fait partie des agents fidèles de Joseph kabila depuis plus d’une décennie.En effet, auditionné comme témoin par la justice dans l’affaire Pascal Mukuna – Mamie Tshibola, le président du Conseil national du suivi de l’accord de la Saint-Sylvestre (CNSA), Joseph Olengankoy, a déclaré, selon la presse kinoise en ligne, détenir une vidéo attestant qu’il y a eu une négociation entre l’accusé et la plaignante. Joseph Olengankoy se range ainsi du côté de Mamie Tshibola pour obtenir la condamnation de Pascal Mukuna.

Cependant, quelques questions méritent d’être posées. Comment le président du CNSA s’est-il mêlé à cette affaire ? Est-ce que Joseph Olengankoy agit seul en tant que témoin soucieux uniquement de faire prévaloir la justice ? Agit-il sur ordre pour affaiblir un adversaire gênant, tout en cherchant à ralentir le processus de dislocation de la kabilie déjà amorcé ? Une chose est certaine : la gravité des accusations formulées à l’encontre de l’ancien président de la RDC est telle que, sous d’autres cieux où la justice est réellement indépendante, le processus de levée de l’immunité du sénateur à vie aura déjà été déclenché. L’usurpation de la nationalité congolaise, l’assassinat d’un président de la République en fonction, Laurent Désiré Kabila en l’occurrence, et de Floribert Chebeya, le massacre de près 400 personnes enterrées de manière clandestine dans des fosses communes à Kinshasa, etc. sont des crimes pouvant donner lieu à des lourdes peines.

Une justice, digne de ce nom, peut-elle faire confiance au témoignage de Joseph Olengankoy ?

Attendant de voir de quoi est capable la justice congolaise, fonctionnant à double vitesse et obéissant aux desideratas de Joseph Kabila, l’une des explications plausibles aux questions ci-dessus, sur le rôle suspect de Joseph Olengankoy dans le procès opposant Pascal Mukuna à Mamie Tshibola, pourrait venir de Brazzaville, la capitale de la République du Congo. Les éléments des ex-FAZ et des FARDC qui s’y sont réfugiés considèrent le président du CNSA comme ‘’le chargé des sales besognes de Joseph Kabila’’.

Pour preuve, en 2004, violant toutes les règles élémentaires des relations entre les Etats ainsi que celles liées à la protection et au rapatriement volontaire des réfugiés dans leurs pays d’origine, Joseph Kabila confia à Joseph Olengankoy, la mission d’organiser la traversée clandestine de tous les officiers des ex-FAZ et des FARDC refugiés à Brazzaville. En contrepartie, le Raïs a, selon Joseph Olengankoy, promis de les réintégrer au sein de la Force publique dès leur retour à Kinshasa. En réalité, c’était une fausse promesse.

Le refus de la majorité des réfugiés militaires les plus gradés– entre autres le feu colonel Vincent Bale Decke – de tomber dans le piège tendu par les deux Joseph, a fait que seulement une dizaine d’officiers des ex-FAZ avaient effectué la traversée clandestine du fleuve Congo en septembre 2004 Le gouvernement du Congo-Brazzaville et le bureau du HCR de Brazzaville ont été tout simplement sidérés par cette façon d’agir de Joseph Olengankoy sur ordre Joseph Kabila. Une méthode considérée, à juste titre, comme du gangstérisme au plus haut niveau de l’Etat.

Arrivés à Kinshasa, ces réfugiés ont été logés pendant quelques semaines au Grand Hôtel de Kinshasa. Puis, ‘’sur ordre de la hiérarchie’, ’ils n’avaient plus droit à la nourriture. Sans argent, ils devaient compter sur amis et parents pour se nourrir. Ils seront ensuite expulsés de l’hôtel. Le colonel Nzongada de l’ex-Garde Civile, bien connu par le sobriquet de Zing Zong, frère du général Philémon Baramato, faisait partie de ces infortunés. Et comme ce calvaire ne suffisait pas, la police politique se chargera de leurs arrestation et détention – sans procès pendant plus de dix ans – à la prison de Makala. Il a fallu attendre la grâce présidentielle décrétée par Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi pour qu’ils retrouvent la liberté en 2019. C’est le cas du major Christian Gerembaya, surnommé Américain, ancien officier de l’ex-Garde civile. Depuis cet incident, les éléments des ex-FAZ et des FARDC refugiés à Brazzaville n’avaient plus fait confiance au régime de Kabila.

Une enquête sur la moralité de Joseph Olengankoy !

A dire vrai, depuis plusieurs années, Joseph Olengankoy n’agit, au nom de Joseph Kabila, que lorsque les intérêts de ce dernier sont en jeu. Le reste n’est que du superflu. Dans cette optique, ce ne serait pas exagérer de penser que le CNSA aurait pour mission principale de faire avancer l’agenda visible et caché de la kabilie. Le président du CNSA, autrefois comptés parmi les enfants terribles de l’opposition congolaise, serait tout simplement un des pions utilisés à bon escient pour la pérennisation de la kabilie. A cet effet, la désignation de Joseph Olengankoy à la tête du CNSA par les bureaux de deux chambres du parlement, en juillet 2017, ne pouvait être possible qu’avec l’accord de Joseph Kabila qui sait compter sur les ‘’bons et loyaux services’’ de l’un de ses fidèles agents.

Scruter à la loupe les faits et les propos de Joseph Olengankoy de ces dernières années, à la lumière de ses actions liées au CNSA et impliquant Joseph Kabila, permettra de mieux appréhender leurs vraies intentions. Puis, une enquête sur la moralité de Joseph Olengankoy ne serait pas une mauvaise chose. Et comme il est quasiment impossible que Joseph Kabila vive indéfiniment sans répondre de différentes accusations formulées contre lui devant la justice congolaise ou étrangère, Joseph Olengankoy aurait encore du pain sur la planche.

Jean René Kule Kongba

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

A propos de l'auteur

Commentaires

  • Recrutement des Directeurs centraux pour le compte du ministère en charge de l’enseignement technique et de l’emploi

    SERVTEC CONGO, recrute pour le Ministère de l’Enseignement Technique et Professionnel, de la Formation Qualifiante et de l’Emploi du Congo-Brazzaville…
    Read More

  • La Région africaine renforce sa préparation au nouveau coronavirus

    La Région africaine renforce sa préparation au nouveau coronavirus

    Brazzaville, le 5 février 2020 – Bien qu’aucun cas confirmé de nouveau coronavirus n’ait été signalé dans la Région africaine, l’Organisation…
    Read More
    L’Administration Trump menace d’interdire de visa aux enquêteurs de la CPI

    L’Administration Trump menace d’interdire de visa aux enquêteurs de la CPI

    Selon un communiqué de Human Rights Watch (HRW) daté du 15 mars 2019, cette menace serait motivée par « une possible…
    Read More
    JIF 2019 : la CPI se joint aux appels pour une plus grande égalité

    JIF 2019 : la CPI se joint aux appels pour une plus grande égalité

    Aujourd’hui, le 8 mars 2019, la Cour pénale internationale (« CPI » ou la « Cour ») célèbre la Journée…
    Read More

  • Leadership Féminin

    Désirer  ou dominer ?

    Désirer ou dominer ?

    Cet article publié, trois jours avant la Saint Valentin 2020, n’a nullement l’intention de donner des réponses toutes faites. Son…
    Read More
    Valdie kaya Muissy : « Avec le 8 mars, les femmes africaines ont importé une histoire qui n’est pas la leur »

    Valdie kaya Muissy : « Avec le 8 mars, les femmes africaines ont importé une histoire qui n’est pas la leur »

    Face aux dérives constatées lors des célébrations de la Journée internationale de la femme sur le continent africain, en général,…
    Read More
    Madeleine Mbongo Mpasi : « Les lignes ont semblé bouger pour ce qui est de la liberté de la presse en RDC »

    Madeleine Mbongo Mpasi : « Les lignes ont semblé bouger pour ce qui est de la liberté de la presse en RDC »

    Mariée et mère de famille, Madeleine Mbongo Mpasi est professeure des Universités. Sa spécialité : l’enseignement et les approches théoriques du…
    Read More
    Bichette Lweso Yagbiaka chargée pour renforcer l’ancrage de l’UNC dans le Nord-Ubangi

    Bichette Lweso Yagbiaka chargée pour renforcer l’ancrage de l’UNC dans le Nord-Ubangi

    Fort de son succès à la présidentielle de 2018, en partenariat avec l’UDPS, l’UNC de Vital Kamerhe tient à consolider…
    Read More
    Olivia Bumba « Il faut avoir de la passion pour exercer le métier de cuisinier »

    Olivia Bumba « Il faut avoir de la passion pour exercer le métier de cuisinier »

    Chef de cuisine et patronne du restaurant La Pirogue à Brazzaville, Olivia Bumba est spécialiste de la cuisine française. Cependant,…
    Read More
    Rebecca Mbette : « L’association Maman Chérie a pour objectif de donner aux femmes les moyens d’assumer leur rôle de première éducatrice de la famille »

    Rebecca Mbette : « L’association Maman Chérie a pour objectif de donner aux femmes les moyens d’assumer leur rôle de première éducatrice de la famille »

    Française d’origine congolaise, Rebecca Mbette, prône l’interculturalité comme une valeur essentielle. C’est pourquoi, profondément marquée par les violences urbaines qui…
    Read More
    Un champ pour chaque moziki, tel est le credo d’Elphie Schella Tsana

    Un champ pour chaque moziki, tel est le credo d’Elphie Schella Tsana

    Un champ pour chaque moziki (mutuelle). C’est une initiative lancée par Mme Elphie Schella Tsana, présidente de l’Association des mères…
    Read More
    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI : « L’éducation est primordiale pour espérer atteindre une réelle égalité des sexes »

    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI : « L’éducation est primordiale pour espérer atteindre une réelle égalité des sexes »

    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI née BOUHOYI vient de totaliser vingt ans de carrière dans le metier de la communication où…
    Read More
    Valdie Kaya : « L’éducation sexuelle commence par la connaissance du sexe opposé »

    Valdie Kaya : « L’éducation sexuelle commence par la connaissance du sexe opposé »

    Valdie Kaya est en train de se spécialiser en sexologie à l’Institut de sexologie de Paris. Elle nous dévoile, ici,…
    Read More
    Appel de Danielle Sassou Nguesso à rejoindre le mouvement Libérons l’égalité

    Appel de Danielle Sassou Nguesso à rejoindre le mouvement Libérons l’égalité

    Mme Danielle Sassou Nguesso, présidente de la Fondation Sounga, a lancé un appel à l’égalité homme-femme et à rejoindre le…
    Read More

  • Toseka