Organisation d’une formation sur l’usage rationnel des médicaments

La journée du 12 mars 2021 a été dédiée à une session de formation des pharmaciens, évoluant à Brazzaville, axée sur « L’usage rationnel des médicaments ». Un thème qui cadre bien à l’actualité dans la mesure où la République du Congo, à l’instar de plusieurs Etats africains, est confrontée aux problèmes d’usage irrationnel des médicaments. Il s’agit, entre autres, de l’automédication et de l’utilisation de certains médicaments comme drogues, notamment le Tramadol.

La résistante aux antipaludéens et aux antibiotiques fait parties des problèmes de santé publique résultants de l’usage irrationnel des médicaments comme le Directeur de la pharmacie et du médicament, Dr Boniface Okouya, l’a déclaré à la presse. Pour la Direction de la pharmacie et du médicament, réfléchir sur l’usage rationnel des médicaments constitue avant tout une sorte d’auto-interpellation et d’exigence des pharmaciens de se conformer, sans la moindre distraction, à leur éthique professionnelle.

« Car notre métier de pharmacien se fonde, entre autres, sur la nécessité de garantir la santé publique. Cela passe également par une utilisation sécurisée et un usage rationnel des médicaments, sans lesquels, la santé publique sera plus que jamais compromise dans un environnement continental déjà très précaire en ce qui concerne l’accès aux produits de santé de qualité », a indiqué le DPM.

En effet, d’après l’OMS, « L’usage rationnel des médicaments suppose que les patients reçoivent des médicaments adaptés à leur état clinique, dans des doses qui conviennent à leurs besoins individuels, pendant une période adéquate et au coût le plus bas pour eux-mêmes et leur collectivité. » Or, il n’est un secret pour personne que les Etats africains en général, la République du Congo en particulier, doivent redoubler chaque jour d’efforts, pour ne pas devenir des dépotoirs des médicaments falsifiés et de qualité inférieure.

Pour le DPM, les efforts fournis actuellement par le Ministère en charge de la Santé, dans le cadre notamment de la réforme pharmaceutique amorcée depuis décembre 2017, sous le leadership de Mme Jacqueline Lydia Mikoko, se situent dans cette perspective. Il s’agit, entre autres, de renforcer les capacités de la Direction de la pharmacie et du médicament, en sa qualité de l’Autorité Nationale de réglementation pharmaceutique (ANRP), dans la promotion de l’usage rationnel des médicaments. En effet, le Traité portant création de l’Agence Africaine du Médicament indique que « La faiblesse des systèmes de règlementation pharmaceutique a favorisé la circulation de produits médicaux de qualité inférieure et falsifiés dans de nombreux Etats ».

Dans la même perspective, l’OMS estime « qu’une réglementation pharmaceutique efficace favorise et protège la santé publique. La réglementation vise à garantir la qualité, l’innocuité et l’efficacité des produits médicaux grâce à l’application de la législation, des normes et des standards. » Par conséquent, renforcer les capacités des Etats à règlementer les produits médicaux en vue d’améliorer l’accès à des produits médicaux de qualité, sans risques et efficaces pour le continent africain est le principal objectif poursuivi par l’Agence Africaine du Médicament créée en février 2019.

Le développement de l’industrie pharmaceutique nationale comme moyen pour promouvoir l’usage rationnel des médicaments

C’est pour cette raison que, l’avant-projet de loi pharmaceutique et de biologie médicale du Congo, en cours d’élaboration, a, au moins, deux particularités. Elle consacre le monopole de l’exercice des métiers de pharmacien et de biologiste médical aux pharmaciens et biologistes médicaux qualifiés. C’est l’une de garanties pour mieux lutter contre les médicaments de la rue. Puis, ce texte propose des dispositions relatives à la promotion de l’industrie pharmaceutique nationale qui, faut-il le souligner, peut avoir un impact positif sur l’usage rationnel des médicaments.

Selon le DPM, la capacité du Congo de promouvoir l’usage rationnel des médicaments dépend également de la manière dont il doit gérer les effets indésirables des produits de santé. La signature par la Ministre en charge de la santé de l’arrêté mettant en place le Système national de pharmacovigilance accompagné d’un Guide national de pharmacovigilance s’inscrit dans cette logique.

La formation continue

La formation continue est une initiative traduisant la volonté des pharmaciens congolais de se former régulièrement. D’autant plus que la République du Congo ne dispose pas encore d’une faculté de pharmacie pour contribuer d’une manière régulière à la remise à niveau. C’est pourquoi, depuis plus de cinq ans, ils ont, sous la conduite de l’Ordre national des pharmaciens du Congo et de la Direction de la pharmacie et du médicament, pris l’option de s’autoformer pour être au diapason des évolutions et des exigences de leur profession.

Jean René Kule Kongba

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

A propos de l'auteur

Commentaires

  • Journée mondiale de la santé 2021 : l’OMS plaide pour un monde plus juste et en meilleure santé

    Journée mondiale de la santé 2021 : l’OMS plaide pour un monde plus juste et en meilleure santé

    Pour le directeur régional de l’OMS pour Afrique, Dre Matshidiso Moeti, des inégalités en matière de santé subsistent à la fois…
    En savoir plus
    Communiqué de presse relatif au Rapport sur le développement humain 2020

    Communiqué de presse relatif au Rapport sur le développement humain 2020

    Aucun Etat « n’a encore atteint un très haut niveau de développement humain sans avoir exercé une pression énorme sur…
    En savoir plus
    L’Afrique, par la voix de Jean Claude Gakosso, réitère sa revendication d’avoir deux sièges permanents au Conseil de sécurité des Nations Unies

    L’Afrique, par la voix de Jean Claude Gakosso, réitère sa revendication d’avoir deux sièges permanents au Conseil de sécurité des Nations Unies

    « Les pays africains ne peuvent indéfiniment s’accommoder d’être marginalisés dans les cercles où se décide l’avenir du monde entier dont…
    En savoir plus
    Le système des Nations Unies au Congo mise sur la presse pour mieux faire connaître son travail

    Le système des Nations Unies au Congo mise sur la presse pour mieux faire connaître son travail

    Le système des Nations Unies – dont l’appui au développement de la République du Congo remonte dans les années 70…
    En savoir plus

  • António Guterres, appelle à faire du vaccin un bien public mondial et à passer du confinement des sociétés au confinement du virus

    António Guterres, appelle à faire du vaccin un bien public mondial et à passer du confinement des sociétés au confinement du virus

    Après un an de Covid-19, le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, appelle à faire du vaccin un bien public…
    En savoir plus
    Guterres : l’Assemblée générale de l’ONU doit rassembler le monde pour vaincre le coronavirus

    Guterres : l’Assemblée générale de l’ONU doit rassembler le monde pour vaincre le coronavirus

    Au début de cette 75e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le chef de l’ONU a plaidé, mercredi, pour…
    En savoir plus
    739 cas de violations des droits de l’homme documentés en RDC en juillet 2020

    739 cas de violations des droits de l’homme documentés en RDC en juillet 2020

    En juillet 2020, le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) en République démocratique du Congo (RDC)…
    En savoir plus
    La Région africaine renforce sa préparation au nouveau coronavirus

    La Région africaine renforce sa préparation au nouveau coronavirus

    Brazzaville, le 5 février 2020 – Bien qu’aucun cas confirmé de nouveau coronavirus n’ait été signalé dans la Région africaine, l’Organisation…
    En savoir plus
    L’Administration Trump menace d’interdire de visa aux enquêteurs de la CPI

    L’Administration Trump menace d’interdire de visa aux enquêteurs de la CPI

    Selon un communiqué de Human Rights Watch (HRW) daté du 15 mars 2019, cette menace serait motivée par « une possible…
    En savoir plus
    JIF 2019 : la CPI se joint aux appels pour une plus grande égalité

    JIF 2019 : la CPI se joint aux appels pour une plus grande égalité

    Aujourd’hui, le 8 mars 2019, la Cour pénale internationale (« CPI » ou la « Cour ») célèbre la Journée…
    En savoir plus

  • Leadership Féminin

    Il est temps de passer à la vitesse supérieure : la participation des femmes

    Il est temps de passer à la vitesse supérieure : la participation des femmes

    Déclaration de Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU Femmes, à l’occasion de la Journée internationale de la femme, 8 mars…
    En savoir plus
    Désirer  ou dominer ?

    Désirer ou dominer ?

    Cet article publié, trois jours avant la Saint Valentin 2020, n’a nullement l’intention de donner des réponses toutes faites. Son…
    En savoir plus
    Valdie kaya Muissy : « Avec le 8 mars, les femmes africaines ont importé une histoire qui n’est pas la leur »

    Valdie kaya Muissy : « Avec le 8 mars, les femmes africaines ont importé une histoire qui n’est pas la leur »

    Face aux dérives constatées lors des célébrations de la Journée internationale de la femme sur le continent africain, en général,…
    En savoir plus
    Madeleine Mbongo Mpasi : « Les lignes ont semblé bouger pour ce qui est de la liberté de la presse en RDC »

    Madeleine Mbongo Mpasi : « Les lignes ont semblé bouger pour ce qui est de la liberté de la presse en RDC »

    Mariée et mère de famille, Madeleine Mbongo Mpasi est professeure des Universités. Sa spécialité : l’enseignement et les approches théoriques du…
    En savoir plus
    Bichette Lweso Yagbiaka chargée pour renforcer l’ancrage de l’UNC dans le Nord-Ubangi

    Bichette Lweso Yagbiaka chargée pour renforcer l’ancrage de l’UNC dans le Nord-Ubangi

    Fort de son succès à la présidentielle de 2018, en partenariat avec l’UDPS, l’UNC de Vital Kamerhe tient à consolider…
    En savoir plus
    Olivia Bumba « Il faut avoir de la passion pour exercer le métier de cuisinier »

    Olivia Bumba « Il faut avoir de la passion pour exercer le métier de cuisinier »

    Chef de cuisine et patronne du restaurant La Pirogue à Brazzaville, Olivia Bumba est spécialiste de la cuisine française. Cependant,…
    En savoir plus
    Rebecca Mbette : « L’association Maman Chérie a pour objectif de donner aux femmes les moyens d’assumer leur rôle de première éducatrice de la famille »

    Rebecca Mbette : « L’association Maman Chérie a pour objectif de donner aux femmes les moyens d’assumer leur rôle de première éducatrice de la famille »

    Française d’origine congolaise, Rebecca Mbette, prône l’interculturalité comme une valeur essentielle. C’est pourquoi, profondément marquée par les violences urbaines qui…
    En savoir plus
    Un champ pour chaque moziki, tel est le credo d’Elphie Schella Tsana

    Un champ pour chaque moziki, tel est le credo d’Elphie Schella Tsana

    Un champ pour chaque moziki (mutuelle). C’est une initiative lancée par Mme Elphie Schella Tsana, présidente de l’Association des mères…
    En savoir plus
    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI : « L’éducation est primordiale pour espérer atteindre une réelle égalité des sexes »

    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI : « L’éducation est primordiale pour espérer atteindre une réelle égalité des sexes »

    Arielle Teddy THOMBET MOUBIHI née BOUHOYI vient de totaliser vingt ans de carrière dans le metier de la communication où…
    En savoir plus
    Valdie Kaya : « L’éducation sexuelle commence par la connaissance du sexe opposé »

    Valdie Kaya : « L’éducation sexuelle commence par la connaissance du sexe opposé »

    Valdie Kaya est en train de se spécialiser en sexologie à l’Institut de sexologie de Paris. Elle nous dévoile, ici,…
    En savoir plus

  • Toseka